Comment briser l'isolement des naturistes québécois?

Ici se retrouvent certains sujets controversés qui ont sucité des débats

Comment briser l'isolement des naturistes québécois?

Messagepar ademimo » 22 Janvier 2010, 16:03

On a évoqué, ailleurs dans ce site, l'absence d'activités sociales naturistes dans la plupart des régions du Québec, la faible représentativité de certains groupes de naturistes aux activités existantes, la restriction de l'accès à certains centres naturistes aux hommes seuls, par exemple, le présumé vieillissement de la population naturiste, voire le déclin du naturisme au Québec. Tout cela n'est pas pour rassurer les home nudists qui sont seuls dans leur coin ou qui vivent dans la clandestinité. Quoi faire pour remédier à la situation? Ça se traduit en deux mots et en une idée : OSER COMMUNIQUER!

Personnellement, je suis convaincu que beaucoup de naturistes au Québec prennent des initiatives en privé, mais ne jugent pas opportun de les faire connaître à l'ensemble de la population naturiste, pour toutes sortes de raisons, probablement très valables, ou n'ont tout simplement pas développé le réflexe de le faire.

Au fond, je pense qu'organiser des activités naturistes privées est à la portée de beaucoup de gens : on peut en effet ouvrir son salon, son sous-sol, son patio, sa piscine, son chalet à ses amis pour faire du naturisme, pour peu qu'on puisse disposer d'une certaine intimité.

Je crois que les naturistes québécois sont « frileux », dans le sens où ils sont individualistes et qu'ils n'osent pas aller spontanément les uns vers les autres pour socialiser, surtout quand ils sont nus! En cela, je crois qu'ils ne sont pas différents du reste de leurs compatriotes. J'en suis venu à croire, avec le temps, que c'était là un trait de personnalité des Québécois. Mais, comme j'ai toujours été sensible à la condition humaine, je pense que c'est là plus un mécanisme de défense qu'un désir de s'isoler volontairement des autres. Je pense qu'au fond de nous-mêmes, nous avons une envie folle d'aller vers les autres, mais que nous ne savons pas comment faire ou que nous n'osons pas le faire.

Moi, je crois en la politique des petits pas. Avant de louer le stade olympique pour un congrès naturiste international, il y a certainement moyen de commencer par des activités naturistes privées entre amis et qui sont à portée de la main (et les activités et les amis!).

Pour les activités, il suffit de laisser marcher son imagination, en tenant compte de ses possibilités et de ses contraintes.

Pour les amis, il y a des forums comme celui-ci, pour faire connaissance, les activités publiques de la FQN, d'ONNO ou d'autres groupes naturistes, les plages libres, les centres naturistes, pour rencontrer du monde. Il faut simplement OSER aller vers les autres, lancer sa ligne, comme on dit; le plus grand risque, c'est de ne pas avoir de réponse. Mais chaque ami(e) qu'on gagne compense pour les fois où on on est revenu bredouille!

Qu'en pensez-vous?
ademimo
Membre impliqué
 
Messages: 473
Inscrit le: 01 Février 2009, 11:35
Localisation: Québec

Re: Comment briser l'isolement des naturistes québécois?

Messagepar Bing-Bang » 23 Janvier 2010, 22:12

Il faut constater que l'expression du naturisme se vit de différentes façons selon les gens. Certains, qui associent le naturisme et le plein-air, voient d'un oeil étrange la naturisme urbain. D'autres ne jurent que par les plages libres et rejettent l'aspect commercial véhiculé par les centre naturistes. Ces derniers qu'en à eux ne se verraient aucunement dans une situation de randonnue.

Autant retrouve-t-on un certain cloisonnement entre les naturistes selon leur mode d'expression autant il y en aura qui s'accomodent de toutes les formes de naturisme. De là vient aussi une certaine difficulté à vivre un naturisme qui ne colle pas nécéssairement à ce que l'on désire. L'offre n'est pas toujours aussi diverse que certains le souhaiteraient.

L'idée des rencontres privées est très bonne et surement salvatrice pour bon nombre de naturistes mais une part plus ou moins grande ne verra pas là une option intéressante. Une chose est certaine si de telles rencontres n'ont pas lieu il est fort probable que rien d'autre ne sera mis en place car d'elles naissent les associations qui peuvent faire plus.

Ademimo exploite un filon qui est à même d'engendrer un grand renouveau bien plus que de grands palâbres trop souvent stériles. Bravo si celà dépasse les attentes. Quelques fois on mets des choses en branle et elles prennent vie par elles-mêmes.
Avatar de l’utilisateur
Bing-Bang
Membre actif
 
Messages: 157
Inscrit le: 08 Octobre 2008, 12:46


Retour vers Débats

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité

  • La Fédération
  • Plage d'Oka
  • Réseaux sociaux
cron

x